Plus de 69 personnes tuées et de nombreux dégâts matériels, tel est le bilan de l’attaque des jihadistes du groupe État islamique qui s’est produit mardi dernier au Nigeria dans le village d’éleveurs au  nord-est du pays.

Les assaillants ont attaqué le village, ont poursuivi leurs victimes, leur tirant dessus et les écrasant avec leurs véhicules. Après l’attaque, le bilan initial faisait état de 59 morts. Mais des cadavres supplémentaires ont été découverts dans les étendues alentour. Selon un chef de communauté, les victimes sont “des hommes et des enfants” qui surveillaient le bétail à un point d’eau à l’extérieur du village.

Un chef de ce village avait estimé mardi dernier que l’attaque était en fait une mesure de représailles suite à la mort de combattants jihadistes tués par la milice d’autodéfense locale qui protège le bétail du village contre le vol.

Le vol de bétail à répétition avait incité les habitants à former une milice pour sécuriser leur village.

En rappel, Gubio qui est située à 80 kilomètres de la capitale régionale Maiduguri, a été  plusieurs fois la cible des jihadistes. Et pour riposte à ces différentes attaques,  plus de 100 miliciens et chasseurs traditionnels ont été déployés par les autorités locales pour protéger la localité et ses environs contre les attaques. L’insurrection jihadiste au Nigeria a déjà fait près de 36 000 morts et plus de deux millions de déplacés depuis 2009.

Carole NOUKWA

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here