Le gouvernement burundais annonce le décès inopiné du président Pierre Nkurunziza à la suite d’un arrêt cardiaque.

Le président sortant est mort, le lundi 8 juin à l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi.

Selon le communiqué, dans la nuit de samedi au dimanche, Pierre Nkurunziza « a senti un malaise et s’est vite rendu à l’hôpital de Karuzi pour se faire soigner ».

« Mais si son état de santé s’est amélioré le dimanche, il a été victime d’un arrêt cardiaque dans la matinée du lundi. Une réanimation immédiate a été entreprise par une équipe multidisciplinaire de médecins pendant plusieurs heures avec une assistance cardio-respiratoire , précise le gouvernement burundais. Mais l’équipe médicale n’a pu récupérer le patient », précise le texte.

L’ancien porte-parole du gouvernement Willy Nyamitwe a partagé le tweet du gouvernement en confirmant le décès du chef d’Etat burundais.

Depuis 2015, le Burundi est le théâtre d’une violente répression menée par le pouvoir depuis la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un nouveau mandat.

En 2018, le président Pierre Nkurunziza a annoncé qu’il ne se présenterait pas pour d’autres mandats présidentiels après avoir modifié la constitution du pays

bbc news afrique

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here