Le comité technique conjoint (JTC) de l’Opep+ a recommandé de prolonger l’accord de réduction de la production de pétrole jusqu’à fin 2020 et de procéder à une réduction additionnelle jusqu‘à la fin du deuxième trimestre.

Dans un communiqué, Mohamed Arkab le ministre algérien de l’Énergie a déclaré que de mardi à jeudi, le JTC s’est réuni au siège de l’OPEP à Vienne pour une séance extraordinaire consacrée à l‘épidémie de coronavirus en Chine et à son impact potentiel sur le marché mondial du pétrole.

L’Opep+ réunit les treize membres du cartel et dix autres puissances pétrolières, dont la Russie. Ces pays sont liés depuis fin 2016 par un accord de limitation de leur production destiné à soutenir les cours du brut face à une offre abondante.

“L’épidémie de coronavirus a un impact négatif sur les activités économiques, et notamment sur les secteurs du transport, du tourisme et de l’industrie, particulièrement en Chine”, a -t-il ajouté.

Cette épidémie a donc “un effet négatif sur la demande pétrolière et sur les marchés pétroliers”.

Le JTC a “recommandé de prolonger jusqu’à la fin de 2020 l’accord actuel de réduction de la production (…) et de procéder, à une réduction additionnelle de production jusqu’à la fin du deuxième trimestre de 2020”, selon le ministre algérien.

M. Arkab a dit “soutenir les conclusions du JTC” et souhaiter “continuer ses consultations” avec les pays membres de l’Opep+ “pour rechercher des solutions consensuelles” afin de “stabiliser rapidement le marché pétrolier”.

Premier importateur et deuxième consommateur de pétrole du monde, la Chine est un acteur clé du marché.

34.546 personnes ont été contaminées par l‘épidémie du nouveau coronavirus en Chine continentale, dont 722 sont mortes, selon les derniers chiffres officiels.

Les prix du pétrole, au plus bas depuis janvier 2019, s’enfoncent face aux craintes de ralentissement de l‘économie chinoise.

Le baril de Brent est repassé sous la barre symbolique des 60 dollars. Sur un mois, il a perdu 11,9 %, enregistrant ainsi sa plus importante baisse depuis novembre 2018.

AFP

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here