Le ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a récemment annoncé la création d’un Fonds d’aide et d’assistance des Gabonais de l’étranger (FAAGE). L’annonce intervient à la suite des vicissitudes que rencontrent les Gabonais coincés à Wuhan, la capitale de la province du Hubei (Chine), où le Coronavirus (Covid-19) fait des ravages depuis décembre 2019.

La situation des étudiants gabonais de Wuhan (Chine) où le Coronavirus (Covid-19) sévit depuis décembre 2019 a amené les autorités gabonaises à prendre des décisions qui devront désormais impacter la vie des Gabonais de l’étranger, souvent confrontés à de nombreuses difficultés. Dans ce sens, le ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a annoncé la création d’un Fonds d’aide et d’assistance des Gabonais de l’étranger (FAAGE).

Alors que des voix s’élèvent et des sons discordants résonnent sur la situation des étudiants gabonais de Wuhan, épicentre du Covid-19, quant à leur retour ou non au pays, cette situation a eu le mérite de faire penser et de trouver des solutions pour l’avenir. Car, par le passé, plusieurs autres Gabonais de la diaspora ont souvent été confrontés aux difficultés sans véritable aide de l’État. C’est donc pour pallier tout cela que le chef de la diplomatie gabonaise a fait cette annonce en indiquant que cela se ferait par un projet de loi qu’il soumettra au gouvernement dans les jours à venir.

«Chaque année, les services extérieurs de l’État, à travers nos missions diplomatiques et postes consulaires, enregistrent des centaines de demandes d’aide et de soutien. Bien souvent, faute de ressources prévues à cet effet, nous recourons à l’intervention du président de la République. Fort heureusement, sa générosité nous a permis de répondre à certaines urgences. Faut-il continuer sur cette voie ?», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, tout en s’interrogeant.

Alain-Claude Bilie-By-Nze indique, pour conforter cette annonce, que la récente apparition de l’épidémie de Coronavirus en Chine a encore révélé «la faiblesse de notre dispositif d’aide et d’assistance à nos compatriotes vivant à l’étranger puisqu’il a fallu, là également, recourir à l’intervention et à la générosité du président de la République». «Le projet que nous déposerons est donc une réponse à cet impératif constitutionnel», a-t-il dit, assurant que ce projet, une fois adopté, devrait contribuer à mieux accompagner les Gabonais de la diaspora, composée pour l’essentiel d’étudiants et de stagiaires, et qui se trouvent parfois confrontés à de réelles difficultés, lorsqu’ils ne doivent pas faire face à des situations de détresse.

Aux Affaires étrangères, l’on affirme que l’annonce a été bien accueillie par les Gabonais de l’étranger. Ces derniers ont même déjà commencé à envoyer leurs propositions via les plateformes sociales du ministère pour présenter des pistes à suivre pour une réelle efficacité de cette mesure.

gabonreview

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here