Préoccupé par la question du transport au Gabon, Dmitry Kourakov, l’ex-ambassadeur de la Russie au Gabon, a envisagé mercredi 26 février 2019 avec le ministre Léon Armel Bounda Balonzi l’installation dans le pays d’une usine d’assemblage d’autobus. Ce projet est à inscrire parmi les actions annoncées lors du sommet Russie-Afrique de Sotchi en novembre 2019.

C’est à la suite de leur rencontre à Libreville que Léon Armel Bounda Balonzi et Dmitry Kourakov ont évoqué la possibilité pour la Russie d’installer au Gabon une usine d’assemblage d’autobus. Après le Brésil, et notamment le fabricant d’autobus et de cars Marcopolo S.A. avec lequel l’État gabonais était entrés en négociation, la Russie semble se positionner comme futur partenaire du pays pour la fourniture de véhicules dédiés au transport en commun.

«L’ambassadeur nous a informés de ce que des hommes d’affaires russes sont intéressés à venir au Gabon et à apporter leur expertise dans le domaine des transports urbains. Ils ont conçu des bus adaptés à l’Afrique, et ils peuvent s’installer au Gabon avec une usine de montage», rapporte le ministre gabonais des Transports.

L’on se souvient qu’au cours du sommet Russie-Afrique, le président russe Vladimir Poutine avait exprimé son intention de renforcer son partenariat avec le continent africain. Trois mois après la tenue de ce sommet, l’ambassadeur de la Russie au Gabon, arrivé au terme de sa mission diplomatique, s’est dit préoccupé par la question du transport dans le pays. Le projet de l’installation d’une usine d’assemblage d’autobus au Gabon pourrait donc être une des solutions. Dmitry Kourakov s’est dit convaincu que celui-ci puisse permettre au développement du pays de connaître «un nouvel essor».

Carole NOUKWA

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here